La recherche sur Internet

L’article affiché ci-dessous reprend 6 situations qui montrent que la recherche documentaire ne débouche pas toujours sur un succès :

– 1. Le document est ignoré :
– 2. Le document est plagié.
– 3. Le document n’est pas pertinent.
– 4. Le document est mal compris ou mal interprété.
– 5. Le document est incompréhensible.
– 6. Le document est inaccessible.

En conclusion, l’article cite trois conditions pour que l’accès au document soit efficace :
– 1. La formation à l’ « information literacy » doit se développer et être accessible à tous les
usagers.
– 2. Les technologies doivent continuer à progresser afin que les robots puissent indexer de
manière plus performante les différentes données. Les moteurs doivent évoluer
notamment de manière à distinguer pertinence et popularité.
– 3. L’hybridation des deux premières conditions trouve son prolongement dans le
développement de la troisième condition : mieux intégrer l’interaction avec l’usager.”

[issuu viewmode=presentation layout=http%3A%2F%2Fskin.issuu.com%2Fv%2Flight%2Flayout.xml showflipbtn=true documentid=090920165215-b620f948a4b0459f8089987ea13122d5 docname=mots_cl_s username=vansnick loadinginfotext=%C3%A9duquer%20%C3%A0%20l%E2%80%99usage%20des%20mots-cl%C3%A9s%20efficaces showhtmllink=true tag=mots width=420 height=594 unit=px]

Commentaires :

Je suis souvent surpris de la manière dont les étudiants effectuent des recherches sur les moteurs de recherche et google en général.

Le plus souvent, ils se posent une question ou doivent répondre à une question posée et pour ce faire ils tapent dans google l’entièreté de la question posée.

La recherche de mots résulte d’un processus mental qui demande un certain entrainement pour pouvoir associer des mots à une idée.

La recherche implique aussi de mieux connaître l’outil ce que peu de mon de se donne la peine de faire. Des petits trucs sont faciles à utilisés mais il faut prendre la peine de les apprendre.

Exemples :

Enfin, une fois l’information trouvée, il ne faut pas négliger la validité de celle-ci. La critique de la source est donc un aspect essentiel. Je vous remets l’extrait d’un billet posté le 20 avril parce que cela me paraît essentiel ayant été confronté à une étudiante qui n’a pas fait suffisamment cette démarche dans le cadre de son TFE :

La critique des sources :

Elle se scinde en deux parties,

la critique externe :

1. L’identité

2. La restitution

3. L’originalité

la critique interne.

1. Interprétation

2. Autorité

3. Confrontation

EDIT ajout d’un autre article : Faut-il former à Google pour compléter mes commentaires :
[issuu viewmode=presentation layout=http%3A%2F%2Fskin.issuu.com%2Fv%2Flight%2Flayout.xml showflipbtn=true documentid=090920174226-301fe0c1d91045328bb0ae97b1249f72 docname=fomer_google username=vansnick loadinginfotext=Faut-il%20former%20%C3%A0%20Google showhtmllink=true tag=google width=420 height=594 unit=px]

— Posted on septembre 20, 2009 at 6:18 by

Tags: ,