Le window dressing de votre compte Twitter

1-. Le Twitter window-dressing kesako ?

On appelle opérations de window-dressing, des opérations faites en fin d’année pour embellir les états financiers…… Il est évident que le résultat n’est que déplacé dans le temps, et en aucun cas globalement modifié.” source

Pour certains comptes Twitter, un parallèle peut être fait : des membres s’évertuent à “embellir” leur compte mais est-ce que cela en modifie la valeur ? Je ne le pense pas….

twitter_fail

2-. Le compte Twitter idéal ?

Je m’étais amusé à essayer de déterminer les types de profils sur Twitter selon les stats de comptes. Twitter est, en effet, un outil qui peut être utilisé à différentes fins. Il n’existe donc pas de profil idéal absolu. Néanmoins, chacun peut (devrait) se fixer un objectif idéal en utilisant différents métrics.

Vous avez même les neuneus nombrilistes qui ne pensent qu’à regarder compulsivement la croissance du nombre de leurs followers.

Pour atteindre cet objectif principal, les moyens à disposition sont divers et variés : Twitter : Comment avoir plus de followers ?

Parmi ces divers moyens, le premier se base sur la construction progressive de votre communauté tabdis que les autres sont plus des voies détournées qui vous permette une augmentation artificielle.

Peut-on reproché à un membre d’utiliser ces raccourcis ? Chacun y vera midi à sa porte et se fera sa propre opinion. A titre personnel, je ne suis pas pour ces techniques et principalement celle du mass following (suivi massif de comptes dans l’espoir d’être suivi en retour)… mais pourquoi pas. Les comptes qui ont recours au mass following sont souvent identifiables en raison du nombre élevé de followers à mettre en rapport avec un nombre élevé de followings (souvent légèrement plus élevé d’ailleurs).

Comme je viens de vous dire que le rapport followings/followers permet d’identifier ceux qui font du mass followings, certains suivent massivement pour unfollower soit progressivement soit massivement… en espérant que les victimes de la duperie ne s’en rendront pas compte.

Voici deux exemples :

twitter unfollow 1twitter unfollow 2

 

A titre personnel, je trouve cette technique assez lamentable (mais ce n’est que mon avis, suis curieux d’avoir le vôtre). Quel besoin ces membres ont-il de “faire croire que” en gonflant artificiellement le nombre de leur followers ?

Je trouve que Twitter en plus de tous les services qu’il peut rendre est aussi un baromètre. Le nombre de RT d’un billet ou le gain de followers suite à la publication d’un billet sont pour moi de précieux indicateurs sur ce qui intéresse les lecteurs. Avoir recours à ces pratiques, en plus d’induire en erreur le membre qui suit en retour (follow back) fait perdre la pertinence de cette fonction de Twitter.

Notez qu’il m’arrive parfois d’unfollower un vingtaine ou une trentaine de comptes. J’ai de temps en temps recours à friendorfollow qui permet d’identifier les comptes que vous suivez et qui ne vous suivent pas. Ayant tendance à followbacker facilement, il s’agit simplement de virer (et souvent même bloquer) les comptes qui pratiquent ce petit jeu 😉

Certains (dont moi 🙂 ) accordent de l’importance au ratio nombre de tweets par rapport au nombre de followers. De mémoire, une étude stipulait que plus on tweete, plus on a des chances d’être suivi. Ce ratio peut donc être à prendre en compte. Les puristes  du Twitter window-dressing vont donc aller jusqu’à supprimer une partie de leur tweets !!

Voilà un paramètre encore relativement négligé dans la pratique du Twitter window dressing. C’est un indicateur qui me parait important. Il est aussi facilement manipulable pourtant. Sachant que vous pouvez déjà vous inclure dans vos propres listes, cela fait 20 présences facilement gagnées. Si vous gérez plusieurs comptes Twitter, il vous suffit de répéter l’opération autant de fois que vous le souhaitez.

3-. Est-ce utile ?

Il faudrait le demander à ceux qui y ont recours. Il est certain que cela peut apporter une certaine crédibilité. Je suis toujours étonné de voir des personnes qui se qualifient d’expertes en médias sociaux alors que leur présence sur Twitter est récente et leur activité restreinte.

Le fait d’habiller son compte de la sorte montre au moins que ces membres ont compris certains aspects (sans doute pas les meilleurs) du média. La question à se poser est : vont-ils avoir recours à ces pratiques lorsqu’ils facturent leur prestation et “faire croire que” ou bien vont-ils essayer de créer de la valeur pour leurs clients ?

4-. Outils pour estimer les comptes

Un de mes outils favoris pour mesurer les comptes est :

twitalyzer

Je préfère de loin cet outil à Klout  car il affiche des résultats qui à mes yeux sont plus représentatifs de la qualité des comptes.

Les graphiques ont été générés par  Twitter counter

 

— Posted on janvier 25, 2011 at 12:20 by

Tags: