Les femmes accordent le + d’importance aux recommandations d’amis sauf pour la finance

Le site harbingerideas.com spécialisé dans la communication et la consultance marketing centrée sur les femmes a réalisé une étude intéressante sur un échantillon de 2.000 femmes : New dynamics of word-of-mouth / social media among women

Nous avons vu que parfois les comportements féminins diffèrent de ceux de leur homologues masculins. Cette infographie sur Facebook nous apprenait par exemple que parmi les gamers addict sur Facebook on retrouve 69 % de femmes !!

1-. Le type de produit facteur d’influence des comportements

Pour toutes les catégories de produits étudiées, la source d’information la plus fiable pour ces dames est constituée des conseils d’amis ou de la famille.  Cela confirme les résultats cités dans ce billet : E-commerce : Faut-il encore se fier aux avis des clients ?

Mais il existe une exception notable, les conseils financiers !!!

Voyez à qui la gente féminine fait confiance pour ces conseils :

recommandations amis

Oui, vous avez bien vu, il s’agit d’avis d’experts et de professionnels !!

Comment expliquer cela ?

Est ce que la finance est un domaine qui intéresse plus les hommes ou la même question posée aux hommes donnerait les mêmes résultats ?

Toujours est-il que le rôle prédominant des banques commerciales dans la crise que nous vivons depuis 2-3 ans et la confiance accordée par les femmes aux avis d’experts et de professionnels me parait vraiment être contradictoire.

L’étude annuelle de Deloitte sur la confiance donnée aux banques belges tend à valider ce raisonnement. Voyez le faible nombre de clients de banque qui seraient prêt à recommander leur banque :

Le lien vers l’étude de Deloitte : Winning back your Customers : Retail Banking Study 2010

2-. La période du cycle de vie autre facteur d’influence

L’étude met en évidence des comportements différents selon les différentes catégories auxquelles appartiennent les répondantes.

Voici les catégories utilisées :

Les célibataires : en général, elle sont moins de 45 ans et pas d’enfants.

Du moi au nous : Les femmes récemment entrées dans une relation durable.

Les nouvelles mamans : les femmes ayant un enfant de 4 ans ou moins.

Les mamans expérimentées : celles qui ont au moins un enfant de plus de 4 ans.

Les back to me : les femmes dont les enfants ont quitté le foyer.

Les career graduate : celles qui ont plus de 50 ans et dont les enfants ont quitté le foyer et qui ne travaillent plus à temps plein.

Les nouvelles mamans sont celles qui vont le plus sur Internet pour trouver des informations sur les produits et services avant de procéder à un achat. Et à l’opposé ce sont les “back to me” qui font appel en premier à la famille ou aux amis avant de rechercher des infos sur la toile.

3-. Les motivations de recherche d’info

Les principales motivations pour rechercher de l’info sont sans surprise :

La meilleure offre ; le meilleur prix et la meilleure qualité. Bien évidemment, ces motivations changent selon le type de produit.

Pour les produits de soins que ce soit à but personnel ou pour les petits enfants, c’est la meilleur qualité qui est recherchée :

Tandis que pour les voyages, c’est le prix le plus faible qui est recherché :

4-. Possibilités de segmentation ?

Cette étude est intéressante et met en évidence des critères de segmentation qui peuvent être utile.

Si vous ciblez les jeunes mamans, la communication parait nettement plus pertinente puisque c’est la catégorie qui a le plus recours au net pour obtenir des informations. Mais il faut aussi prendre en compte que pour le partage d’informations, les femmes préfèrent de loin le canal traditionnel du face à face au dépôt d’avis sur un site web.

Au niveau du partage d’information en ligne , la plupart des catégories de produits ne bénéficient que de peu d’avis émis par ces dames. Ce sont les catégories des loisirs, voyages et restaurants qui obtiennent les meilleurs scores en se situant au-dessus des 20 % à l’image des voyages atteignant les 25 %. On peut donc mettre en évidence une spécificité pour l’industrie du tourisme avec la recherche du meilleur prix et le pourcentage d’avis laissé plus important :

Enfin, il ressort de l’étude que pour l’ensemble des personnes interrogées, le web (70 %) est devenu prépondérant par rapport au traditionnel bouche à oreille (58 %) pour la recherche d’information sur des produits et services.

— Posted on octobre 24, 2010 at 1:42 by

Tags: , , ,