Personal branding : 7 étapes pour occuper le web

Pour beaucoup, le web c’est surtout MSN et tuer le temps sur Facebook (Farmville, quelle desperate housewive êtes-vous ou je ne sais quel autre test débile, jouer à reluquer les photos de vos “ami(e)s”).

Lorsque vous vous googlez, rien ou presque si ce n’est votre compte Facebook. C’est peut être bien ainsi… mais il peut aussi être utile de voir le web autrement et de se lancer dans le grand bain du partage et de l’acquisition de connaissances. Cela vous permettra en sus de vous construire progressivement une image plus active et plus intéressante. Selon les individus, les objectifs peuvent évidemment différer. L’objet de ce billet est plutôt de faire un tronc commun 😉

personal branding

Heuuu oui mais on commence par où ?

Voici quelques suggestions pour y aller progressivement :

1-. Vérifier la disponibilité de votre username ou pseudo

Il va être important que vos contacts/lecteurs/amis puissent vous reconnaître immédiatement lorsqu’ils vous croiseront sur la toile. Pour ce faire le premier moyen reste le pseudo le le nom sous lequel vous allez apparaître.

Pour rappel, namechk et knowem vous permettent d’en vérifier la disponibilité en évitant de visiter chaque site. L’important n’est pas que votre choix soit disponible sur tous les sites repris mais bien sur les essentiels.

2-. Créez vous une adresse email

Eh oui fini le bon temps des adresses du style xxlove69xx@hotmail.com. Vous pouvez bien sur continuer à vous en servir dans vos contacts privés mais si vous voulez avoir un rien de crédibilité, optez dans un premier temps pour une adresse du type prenom.nom@gmail.com

Profitez de la création de votre agresse pour activer votre compte google reader qui vous permettra de lire les flux RSS des blogs que vous serez amené à visiter. Je vous remets la vidéo des éditions Milan pour ceux qui ne sauraient pas encore ce qu’est un RSS :

J’en profite pour vous suggérer de vous abonner au mien . Merci 🙂

PS petit truc que je rappelle, dans les adresses gmail, vous pouvez insérer des points n’importe où, cela revient à l’adresse initiale. C’est très pratique lorsque vous souhaitez vous inscrire deux fois sur un site par exemple.

3-. Les réseaux sociaux incontournables

Twitter :

Vous pourrez y glaner des informations et y trouver des liens pertinents sur des sujets qui vous intéressent ou auxquels vous avez entrepris de vous intéresser.

Vous pourrez aussi engager très facilement la conversation avec les membres ayant les mêmes centres d’intérêts.

Enfin, vous pourrez partager du contenu que vous aurez trouvé pertinent.

LinkedIn ou Viadéo :

Ces deux réseaux sociaux professionnels vous permettront de construire et d’entretenir divers liens en ayant une vision business.

Facebook :

Facebook peut être facteur de procrastination mais peut aussi être un outil de partage. Il peut être utile de réfléchir à la manière dont vous allez continuer à utiliser Facebook. Personnellement, je n’ai jamais aimé le paramétrage du compte entre les différents “amis”.

Tout dépend de la communauté que vous souhaitez réunir sur votre compte Facebook. Il me parait toutefois difficile de cloisonner les usages. Pensez toujours à qui peut vous lire ou vous …. trahir avant de poster.

Foursquare :

ouais, bof pour le côté incontournable… malgré les potentialités, on reste dans l’anecdotique. Néanmoins, on peut créer le compte pour réserver votre username.

4-. Un blog

Dans un premier temps, il est peu probable que vous ayez suffisamment de contenu de qualité à produire que pour commencer à bloguer. Vous pouvez cependant ouvrir un compte et un blog sur wordpress.com.

5-. Les sites de partage

Lorsque vous créerez du contenu, vous serez amené à le partager. Profitez de votre recherche de username pour vous inscrire sur les sites de partage.

Pour les documents :

vous avez scribd.com et issuu.com. Perso, j’aime bien issu mais attention il est en flash et donc illisible sur les Ipad. En rédigeant, je me dis qu’à l’avenir, même si j’utilise encore issu, je mettrai bien un lien vers le doc sur scribd.

Pour les PPT :slideshare.net

Pour les images : flickr.com

Pour les vidéos : youtube.com ; dailymotion.com et vimeo.com

Pour les favoris : delicious.com

6-. Le démarrage

Profils : avant tout, veillez à bien compléter vos profils et bio. Soignez l’aspect esthétique de votre présence du mieux que vous pouvez.

Observez : Surtout pour Twitter, allez-y très progressivement et documentez-vous sur l’outil afin d’éviter les erreurs de débutants.

Liez : Créez vous des contacts pertinents autant que possibles mais de manière progressive.

Commencez votre blog :

Cela vous permettra de vous familiariser avec l’interface de wordpress, de vous accaparer votre identifiant sur wordpress et vous aurez ultérieurement besoin de votre N° API pour le blog  que vous hébergerez.

Le plus simple pour commencer à faire de petits billets est le partage de votre veille. Vous faites des listes d’articles qui vous ont intéressés. Tout d’abord cela vous permet de vous habituer à l’outil, vous vous faites des contacts suite aux backlinks que vous ferez à d’autres blogueurs, vous vous constituez une mini-bibliothèque qui peut vous être utile et vous créerez de la valeur (même si vous serez amené à faire mieux ultérieurement). Notez que certains blogs de référence ont toujours recours à cette pratique bien sympa.

7-. Ensuite….

— Posted on septembre 26, 2010 at 7:44 by

Tags: ,