Tintin market place, où es-tu ?

Sur Facebook, la page officielle de Tintin regroupe 331.708 fans.

C’est un chiffre plutôt conséquent qui montre l’aura du petit reporter dans le monde. Avec une telle quantité de membres, on pourrait penser que la page est active et que Moulinsart, la société qui gère les droits de l’oeuvre de Hergé utilise efficacement les réseaux sociaux. A mon sens, c’est loin d’être le cas. Je vous invite donc dans une petite analyse critique de ce qui est améliorable et de pistes pour mieux rentabiliser la communauté des nombreux “Amis de Hergé”.

Première partie : la situation actuelle

1-. Le site officiel Tintin.com

Quelques constats :

2-. Le blog

3-. Le forum

annonce

4-.  Facebook : la page fan et le groupe

4-.a. La page fan.

4-.b. Le groupe

Le groupe a un certain Yves Fevrier pour administrateur. La qualité de ce Monsieur n’apparait pas de manière évidente sur ses infos de profils. C’est en le googlant que j’ai découvert sur Linkedin qu’il est employé chez Moulinsart comme “Multimédia Director”.

Jusqu’au 23 décembre, il a posté régulièrement des liens sur l’actualité de Tintin mais en 2010 plus rien. Les ventes privées de tintin sont également répertoriées. Malheureusement ce groupe ne compte que 221 membres !! Je ne vois pas trop l’intérêt de poster sur un groupe de 221 membres alors que l’on dispose d’une page de 331.000 fans ?

5-. Le Twitter

6-. Conclusions

Il apparait clairement que l’album” Tintin et les réseaux sociaux” doit encore être retouché aussi bien au niveau du scénario que du dessin. On sent une volonté pour sentir la température mais que Moulinsart ne met pas les moyens nécessaires pour faire de l’expérience une réussite. Je les invite à, par exemple, lire ce billet et de mettre en oeuvre ce qu’il faut pour rencontrer le succès.

Deuxième partie : To do list

1-. L’image de Mr Rodwell

Tout d’abord, je trouve que Mr Rodwell a remarquablement travaillé pour de nombreux aspects.

Pour faire une analyse (très rapide et succincte) rapide du marketing mix :

L’époux de la seconde femme d’Hergé est souvent l’objet de critiques que ce soit parmi les collectionneurs ou au sein des journalistes. En le googlant, on découvre :

rodwell

Mr Rodwell ne se soucie sans doute pas de son e-réputation. Peut-être le devrait-il !! Même si tintin connait encore aujourd’hui un succès immense parmi les amateurs de bandes dessinées, la relative mauvaise image qu’une partie du public a de la personne qui en gère les droits est certainement un frein au développement des ventes de produits Tintin.

Mr Rodwell est honni pour sa volonté de vouloir contrôler tout de l’image du petit reporter. Cela va à l’encontre de la psychologie des fans qui chacun à leur manière s’approprient un petit morceau de leur héros favori. Et à partir de là, l’incompréhension mutuelle ne peut déboucher que sur des incidents plus ou moins graves dans les faits mais toujours dommageables pour l’image. L’un de ceux que je me remémore le plus est le retrait exigé de la fusée du rond point de Chabeuil et qui avait été érigée en illustration au festival BD local.

Mon avis :

il est impossible de contrôler à 100% l’image d’un personnage comme Tintin. En agissant dans cette voie Mr Rodwell risque de nuire à ses propres intérêts et à son image personnelle. Je pense qu’il devrait reconsidérer les moyens à utiliser en fonction de ses objectifs.

Il pourrait, sans doute dans une moindre mesure, s’inspirer de ce que fait Lance Armstrong (voir billet). Grâce aux médias sociaux, il a la possibilité d‘ouvrir le dialogue avec les collectionneurs et fans de Tintin. Bien sur il devrait prendre garde à ne pas déraper comme ce fut le cas sur le blog de Tintin.com au 2ème semestre 2009. Mais cela a été le cas, c’est parce qu’il était dans un posture défensive. Le fait d’exister et d’intervenir sur le médias sociaux lui permettrait d’apparaître sous un jour meilleur. Il serait aussi maître de sa communication parce qu’il faut bien reconnaître que, à tort ou à raison, la presse ne l’a pas toujours ménagé.

2-. Un Blog, un vrai

Le blog est, vous le savez, le moyen de communication que je mets toujours en exergue, aussi bien pour les individus que les sociétés. Si Moulinsart pouvait réaliser un beau blog sous WordPress avec les photos de nouveautés, des interviews diverses et les widgets utiles, des plugins sympas, un flux RSS,…

Je suis certain que le nombre de visiteurs et de commentaires augmenterait fortement.

3-. Un forum

En matière de collection, il est important de laisser un espace pour que les amateurs puissent converser librement (et ce faisant se motiver à acheter certains objets). Un forum est donc utile. Mais ce forum doit ressembler à un vrai forum. Le problème tout comme pour le blog réside plus dans la manière dont l’outil a été mis en oeuvre que dans le choix de celui-ci.

Il faut éviter que le trafic intéressé pour parler du héros à la houppe emménage ailleurs. C’est une perte potentielle très importante. Le meilleur endroit pour parler de la passion de Tintin doit être tintin.com mais ce n’est pas le cas actuellement.

4-. Un Twitter digne de ce nom

La société Moulinsart dispose régulièrement de scoops, que ce soit pour la photos d’une nouvelle figurine, pour l’annonce d’un évènement. Dans ce cas rien de mieux que Twitter pour amener du trafic.

La société devrait aussi utiliser Twitter pour dialoguer avec les fans du monde entier.

Enfin, et c’est plus discutable vu le positionnement, éventuellement publier sur le compte Twitter des offres promotionnelles. Il y a parfois des réductions de 10% dans le store Tintin. Twitter me parait être le meilleur moyen pour en informer les amateurs.

5-. Donner des infos utiles aux visiteurs

Le site manque cruellement de certaines infos.

Par exemple, un catalogue de tous les albums Tintin parus avec les références des 4ème plats. Pour le moment si vous voulez connaître la valeur d’un album, vous n’avez d’autres ressources que d’acheter le BDM (livre de cotation de toutes les BD parues).  C’est pourtant un sujet qui intéresse toute personne possédant de vieux album. A l’heure actuelle, en faisant la recherche dans Google sur “valeur album tintin” aucun lien de la première page de Google ne pointe vers Tintin.com. Le premier lien est le “vieux” site que tenait Nicolas Sabourin, un Québecquois : http://www.free-tintin.net/catalogue.htm

Preuve de l’intérêt pour cette question, google renvoie 876.000 résultats :

cote

Une galerie des objets 3D représentant des personnages d’Hergé. Si vous voulez voir ce qui existe en objet, vous devez vous rendre sur des sites de collectionneurs, de marchands (par exemple pour voir les Pixi, il y a pixifolies.com : cliquez sur collections et puis Hergé)

6-.Inscription sur le site

Proposer des incitants pour que les internautes s’inscrivent sur le site et leur envoyer des offres personnalisées en fonction de l’intérêt qu’ils ont démontré lors de leur activité.

7-. Et last but not least : une market place

La rubrique petites annonces sur tintin.com fait bien peine à voir. C’est très dommage car la vente d’objets de seconde main est une mine d’or que pour l’instant Moulinsart laisse à des sites comme Ebay.

Parmi toutes les séries de bandes dessinées, Tintin est sans conteste la plus poulaire sur Ebay (12.148 objets !!)

ebay

Une autre problématique auquel tintin est exposé est la contrefaçon, c’est assez dommageable pour l’image de Tintin. Et il est courant de voir des copies ou des objets pirates en vente sur ebay.

Trouver les copies à vendre sur ebay en particulier et sur le net en général est un travail collosal. Une fois les copies trouvées, demander le retrait des annonces concernées prend encore du temps.

La réponse à ces deux éléments apparait évidente : Moulinsart devrait créer une Tintin Market place.

Les avantages sont énormes :

Un calcul à la louche :

12.000 objets Tintin en vente chaque semaine, cela fait 600.000 objets par an pour le seul ebay. A vous de faire le calcul de combien la market place pourrait rapporter en adaptant le % d’objets vendus, le prix moyen de vente et le taux de commission prélevé.

Pour différencier la market place d’ebay. Moulinsart pourrait pour les objets de grande valeur proposer une expertise (payante ou gratuite, c’est à déterminer).

Conclusions :

J’ai le sentiment que tintin a raté le virage du web 2.0 et je trouve cela dommage. Ce que j’ai écrit ci-dessus “n’est qu’un billet” de blog et n’a pas valeur scientifique mais il me semble qu’il y a des pistes à explorer. Le potentiel du personnage de Hergé est très important vu sa forte image, un investissement minimum et une compréhension des médias sociaux devraient permettre de redresser le tir.

— Posted on janvier 20, 2010 at 12:42 by

Tags: ,